Amalia Rodríguez Somolinos

  • Certes, voire : l’évolution sémantique de deux marqueurs assertifs de l’ancien français”. LINX, 32, 1995, p. 51-76. [Article]
  • “Implicite et argumentation dans le dialogue de Marivaux”, Actas del VII Coloquio de la A.P.F.F.U.E. Universidad de Cádiz, Servicio de publicaciones, 1999, p. 315-324. [Article]
  • Mais, ains, ainçois en moyen français: syntaxe et sémantique”, Le moyen français 46-47, 2000, p. 449-465. [Article]
  • “Narration et dialogue : un mais de transition en ancien français”, D. Lagorgette et M. Lignereux (eds), Comme la lettre dit la vie, Mélanges offerts à Michèle Perret, Linx, nº spécial, 2002, p. 345-358. [Article]
  • Mais dans les dictionnaires français: de Richelet à Pierre Larousse”, dans J. Suso López et R. López Carrillo (éds) Le français face aux défis actuels. Histoire, langue et culture, vol. II. Universidad de Granada, 2004, p.125-137. [Article]
  • Voire, modalisation de vérité et renforcement de l’assertion (XIVe-XVIesiècles)”, Langue française, 149, 2006, p.61-76. [Article]
  • Voir dist li vilains : L’introduction des proverbes en ancien français”. Revue Romane 43, 1, 2008, p. 86-106. [Article]
  • “Assertion de la vérité et engagement du locuteur: l’évolution de voirement et de vraiment en français (XII-XVIIe siècle)”, Langages 184, 2011, p. 91-110. [Article]
  • “L’évolution de mais surréalisant en français: de Fui t’en, mais vitement!à Je kiffe, mais grave!”,Revue de sémantique et de pragmatique 33-34, 2013, p. 231-249.[Article]