O. Ducrot – français

  • « Logique et linguistique », Langages, nº2, 1966, p. 3-38. [article]
  • « Le roi de France est sage : implication logique et présupposition linguistique », Études de linguistique appliquée, n°4, 1966, p. 39-47. [article]
  • « Quelques illogismes du langage », Langages, nº3, 1966, p. 126-139. [article]
  • « La commutation en glossématique et en phonologie », Word, n°23, 1967, p. 101-121. Repris dans Logique, structure, énonciation. [article]
  • « Chronique linguistique (à propos de Benveniste et de Priéto) », L’homme, vol. 7, n°2, 1967, p. 109-122. [article]
  • « Le problème de la négation dans diverses grammaires françaises » (co-auteurs : S. Barnicaud, A. M. Comparé, A. Vidal), Langages, n°7, 1967, p. 58-73. [article]
  • « Science du langage et communication », Travail social, 1966-7, p. 34-38. [article]
  • « La notion de présupposition et la description sémantique des énoncés français », L’homme, vol.8, n°1, 1968, p. 37-53. [article]
  • « La description de peu et un peu »,T.A. Informations, n°1, 1969, p. 11-13. [article]
  • « Les actes de langage », Sciences, nº60, 1969, p. 8-13.[article]
  • « La chaîne parlée : la syntagmatique », A. Martinet (éd.) Guide alphabétique de la linguistique, Paris, Denoël, 1969, p. 37-53. [article]
  • « Logique et langage », A. Martinet (éd.) Guide alphabétique de la linguistique, Paris, Denoël, 1969, p. 232-239. [article]
  • « Présupposés et sous-entendus », Langue française, nº4, 1969, p. 30-44. Repris dans Le dire et le dit. [article]
  • « Lexique et grammaire: peu et un peu », Cahiers de lexicologie, vol.16, n°1, 1970, p. 21-52. [article]
  • « Les indéfinis et l’énonciation », Langages, nº17, 1970, p. 91-111. Repris dans La preuve et le dire. [article]
  • « Réponse à A. Trognon, sur les difficultés de la théorie de la présupposition », L’homme, vol.10, n°3, 1970, 82-83. [article]
  • « Langue et pensée formelle », Langue française, nº12, 1971, p. 3-12. [article]
  • « L’expression, en français, de la notion de condition suffisante », Langue française, nº12, 1971, p. 90-92. [article]
  • « À propos de la Seconde provinciale », Langue française, nº12, 1971. [article]
  • « Analyse logique d’un texte de Montesquieu » (co-auteur : J. Depresle), Langue française, nº12, 1971, 93-97. [article]
  • « D’un mauvais usage de la logique », A. Martinet (éd.) De la théorie linguistique à l’enseignement de la langue, Paris, P.U.F., 1972, 137-151. [article]
  • « Enseignement du français et enseignement des mathématiques », Enseignement du français et enseignement des mathématiques. Recherches pédagogiques, nº56, I.N.R.D.P., 1973, p. 5-22. [article]
  • « Analyses de langue : ou, la notion de cause, le rôle de la négation dans le langage ordinaire » (co-auteur : M. C. Barbault), Enseignement du français et enseignement des mathématiquesRecherches pédagogiques, nº56, I.N.R.D.P., 1973, p. 86-106. [article]
  • « Humboldt et l’arbitraire linguistique », Cahiers internationaux de symbolisme, n°26, 1974, p. 15-26. Repris dans Logique, structure, énonciation.[article]
  • « Je trouve que », Semantikos, n°1, 1976, p. 69-68. Repris dans Les mots du discours.[article]
  • « Carparce quepuisque » (avec le groupe-λ), Revue romane, t. 10, fasc. 2, 1975, p. 258-280. [article]
  • « Quelques implications linguistiques de la théorie médiévale de la supposition », dans H. Parret (éd.) History of Linguistic Thought and Contemporary Linguistics, Berlin, New York, M. de Gruyter, 1976, p. 189-227. Repris dans Logique, structure, énonciation. Traducido al español en El decir y lo dicho, Buenos Aires, Hachette. [article]
  • « L’argumentation dans la langue » (co-auteur : J.C. Anscombre), Langages, n°42, 1976, p. 5-27. [article]
  • « Mais occupe-toi d’Amélie » (co-auteurs : S. Bruxelles, E. Fouquier, J. Gouazé, G. Dos Reis Nunes, A. Remis), Actes de la recherche en sciences sociales, n°6, 1976, p. 47-62. [article]
  • « Deux mais en français ? » (co-auteur : J.C. Anscombre), Lingua, n°43, 1977, p. 23-40. [article]
  • « Illocutoire et performatif », Linguistique et sémiologie, n°4, 1977, p.17-53 Repris dans la 2e édition de Dire et ne pas dire. Traducido al español en Decir y no decir.[article]
  • « Structuralisme, énonciation et sémantique », Poétique, n°33, 1978, p. 107-128. Repris dans Le dire et le dit. [article]
  • « Échelles implicatives, échelles argumentatives et lois de discours » (co-auteur : J.C. Anscombre), Semantikos, vol.2, nº 2-3, 1978,  43-65. Repris dans L’argumentation dans la langue (chapitre 3) [article]
  • « Quatre textes, un seul but » (co-auteurs : V. L. S. Carvalho, G. Nunes, M.Villette), Langage et société, n°5, 1978, p. 53-73. [article]
  • « Les lois de discours », Langue française, n°42, 1979, p. 21-33. Repris dans Le dire et le dit. [article]
  • « L’imparfait en français », Linguistische Berichte, Wiesbaden, 1979, p. 1-23. Republié dans F. J. Hausmann (éd.) Études de grammaire française descriptive, p. 25-44, Heidelberg, Julius Groos Verlag. [article]
  • « De magis à mais : une hypothèse sémantique » (co-auteur : C.A. Vogt), Revue de linguistique romane, nº171-2, T. 43, 1979, p. 317-341. [article]
  • « Analyses pragmatiques », Communications, n°32, 1980, p. 11-60. Une version modifiée de cet article a été publiée dans H. Parret (éd.), Le langage en contexte, LIS vol 3, Amsterdam, John Benjamins, 1980, p. 489-575. [article]
  • « Langage, métalangage et performatifs », Cahiers de linguistique française, nº3, 1981, p. 5-34. Repris dans Le dire et le dit. [article]
  • « Interrogation et argumentation » (co-auteur : J.-C. Anscombre), Langue française, nº52, 1981, p. 5-21.  [article]
  • « La valeur argumentative de la phrase interrogative », Actes du colloque de pragmatique de Fribourg, 1981, Berne, Peter Lang, 1983, p. 79-110. [article]
  • « Justement, l’inversion argumentative »  S. Bruxelles et C. Dobrovie-Sorin (éds), Lexique-1, Lille, Presses de l’Université de Lille, 1982, p. 151-164. [article]
  • « Opérateurs argumentatifs et visée argumentative », Cahiers de linguistique française, nº5, 1983, p. 7-36. [article]
  • « Analyse énonciative des Animaux malades de la peste » (co-auteur : G. Declercq), Actes du colloque d’Albi 1983, Toulouse, Presses de l’Atelier de l’Université de Toulouse-Le Mirail, 1983, p. 5-38. [article]
  • « Enfin, opérateur métalinguistique » (co-auteurs : A. Cadiot, B. Fradin, J. Heslot, T.B. Nguyen, A.Vicher) , Journal of Pragmatics, nº 9, 1985, p.199-239. [article]
  • « Sous un mot, une controverse : les emplois pragmatiques de toujours » (co-auteurs : A. Cadiot, T.B. Nguyen, A. Vicher), Modèles linguistiques, fasc. 2, 1985, p.105-124. [article]
  • « Toujours (suite) : le cas des conclusions assertives » (co-auteurs : T.B. Nguyen, A. Vicher) , Modèles linguistiques, fasc. 2, 1986, p.115-122. [article]
  • « Argumentativité et informativité » (co-auteur : J.C. Anscombre), M. Meyer (éd.), De la métaphysique à la rhétorique, Éditions de l’Université de Bruxelles, 1986, p. 79-93. Traducido al español en La argumentación en la lengua.[article]
  • « Quand le langage ordinaire se donne comme langage scientifique. », P. Ouellet (éd.), Les discours du savoir, Montréal, 1986, p. 125-132. [article]
  • « Pour soigner le minimalisme », (co-auteur : J-C Anscombre), Journal of Pragmatics, 10, 1986, p.435-440.[article]
  • « Sémantique et vérité, un deuxième type de rencontre », Recherches linguistiques de Vincennes, n°16, 1987, p. 53-63.[article]
  • « Topoï et formes topiques », Bulletin d’études de linguistique française, nº 22, 1988, p. 1-14. [article]
  • « Topoï et sens », Actes du 9ème colloque d’Albi 1989, Toulouse, Presses de l’Atelier de l’Université de Toulouse-Le Mirail, 1989, p.1-22.[article]
  • « Albine, ou les surprises de l’innocence : explication de la première scène de Britannicus », Actes du 11èmecolloque d’Albi 1990, Toulouse, Presses de l’Atelier de l’Université de Toulouse-Le Mirail, 1990, p.1-29. [article]
  • « Argumentation et persuasion », dans W. de Mulder, F Schuerewegen, L. Tasmowsky (éds.) Énonciation et parti-pris : Actes du Colloque d’Anvers, février 1990, Amsterdam, Atlanta, Rodopi, 1992, p.143-158. [article]
  • « À quoi sert le concept de modalité ? », dans Dittmar, N. & Reich, A. (éds.) Modalité et Acquisition des Langues, Berlin : De Gruyter, 1993, p. 111-129. [article]
  • « Argumentation et champs topiques lexicaux » (co-auteurs : S. Bruxelles et P.Y. Raccah), Cahiers de praxématique, nº21, 1993, p. 88-104. [article]
  • « Opérateurs argumentatifs et analyse de textes », Linguistic Perspectives on Romance Languages : Selected Papers from the XXI Linguistic Symposium on Romance Languages (Santa Barbara, 1991), dans la serie Current Issues in Linguistic Theory, nº103, Amsterdam, John Benjamins, 1993, p. 45-62. [article]
  • « Les topoï dans la théorie de l’Argumentation dans la langue », C. Plantin (éd.), Lieux communs, topoï, stéréotypes, Paris, Kimé, 1994, p. 233-248. [article]
  • « Pour une description non véritative du langage », The Linguistic Society of Korca (éd.) Linguistics in the Morning Calm, nº3, Séoul, Hanshin,1995, p. 45-57. [article]
  • « Les modificateurs déréalisants », Journal of Pragmatics, vol. 24, nº1-2, 1995, .145-165. Traducido al español dans M. M. García Negroni (ed) Signo y Seña, nº 9, 1998, p. 45-72. [article]
  • « Lexique et gradualité », E. Alonso, M Bruna, M. Muños (eds), La lingüística francesa : gramática, historia, epistemología, Universidad de Sevilla. Grupo Andaluz de Pragmática, 1996, p.191-206. [article]
  • « Quand peu et un peu semblent coorientés : le cas de peu après et un peu après »  D. Leeman, A. Boone (éds.) Du percevoir au dire, Paris, L’Harmattan, 1998, p. 351-375. [article]
  • « Le problème du paradoxe dans une sémantique argumentative » (co-auteur : M. Carel) Langue française, n° 123, 1999, p.6-26. [article]
  • « Les propriétés linguistiques du paradoxe : paradoxe et négation » (co-auteur : Marion Carel)  Langue française, n°123, 1999, p. 27-40. [article]
  • « Sémantique linguistique et analyse de textes », Littérature, nº115, 1999, p.114-125. [article]
  • « Argumentation et inférence », J. Verschueren (éd.) Pragmatics in 1998 : Selected Papers of the 6th International Pragmatics Conference, vol. 2, Amberes, IprA, 1999, p.117-129. [article]
  • « La elección de las descripciones en semántica argumentativa léxica », Revista iberoamericana de Discurso y Sociedad, vol. 2, nº4, 2000, p. 23-45. Paru en français  « Critères argumentatifs et analyse lexicale », Langages, n° 142, 2001, p. 22-40. [article]
  • « Le Sens », Y. Michaud (éd.) Université de tous les savoirs, Paris, Éditions Odile Jacob, 2000, p. 97-108. [article]
  • « Pourquoi la synchronie ? », Le Genre Humain, n°35, Actualités du contemporain, 2000, p.147-160. [article]
  • « Quelques raisons de distinguer « locuteurs » et « énonciateurs » », Polyphonie – linguistique et littéraire, nº3, 2001, p. 20-41. [article]
  • « Une sémantique énonciative peut-elle être structurale ? », Quaderni di studi semiotici, n°88-89, 2001, 99-112. [article]
  • « Les internalisateurs », H. L. Andersen et H. Nølke (éds.), Macro-sytntaxe et macro-sémantique. Berne, Peter Lang, 2002, p. 301-322. [article]
  • « peu et un peu dans les contextes il faut et il suffit », A. Auchlin, M. Burger, L. Fillettaz, A. Grobet, J. Moeschler, L. Perrin, C. Rossari et L. de Saussure (eds.) Structures et discours. Mélanges offerts à Eddy Roulet, Québec, Editions Nota Bene, 2004, 183-195. [article]
  • « De l’intérêt de choisir entre peu et un peu« , Bulletin Hispanique, tome 107, n°1, 2005, 109-117. [article]
  • « La valeur négative de l’interrogation totale : son influence sur l’interprétation des interrogatives portant sur des concessives et sur des conditionnelles » C. Rossari, A. Beaulieu Masson, C. Cojocariu, & A. Razgouliaeva, Les états de la question. Fribourg, Éditions Nota bene, 2005, p.111-128. [article]
  • « Description argumentative et description polyphonique: le cas de la négation » (co-auteur : M. Carel), L. Perrin (éd.) Le sens et ses voix, Recherches Linguistiques n° 28, Presses Universitaires de Metz, 2006, p. 215-243. [article]
  • « La sémantique argumentative peut-elle se réclamer de Saussure ? », L. de Saussure (éd.) Nouveaux regards sur Saussure, Genève, Droz, 2006, 153-171. [article]
  • « Peu X pourtant Y », D. Verbecken (éd.) Entre sens et signification. Constitution du sens : points de vue sur l’articulation sémantique-pragmatique, Paris, L’Harmattan, 2009, p.185-195. [article]
  • « Mise au point sur la polyphonie », (co-auteur : M. Carel), Langue Française, n°164, 2009, p.33-44. [article]
  • « Ironie et négation », V. Atayan et U. Wienen (éds) Ironie et un peu plus, Frankfurt am Main, Peter Lang, 2010, p.169-181. [article]
  • « Le paradoxe dans la linguistique argumentative », Z. Simonffy (éd.) Le paradoxe et ses usages, Budapest, Tinta Konyvkiado et Éditions Lambert-Lucas, Limoges, 2011, p.13-25. [texte]
  • « Note sur Benveniste et la polyphonie » G. Corminboeuf et M-J. Béguelin (éds) Du système linguistique aux actions langagières. Mélanges en l’honneur d’Alain Berrendonner, Bruxelles, De Boeck Duculot, 2011, p. 389-399. [article]
  • « Pour une analyse argumentative globale du sens », (co-auteur : M. Carel), Arena Romanistica, n°14, 2014, p. 72-88. [article]
  • « Présentation de la théorie des blocs sémantiques », dans A. Lescano (éd.) Le sujet dans la langue. Théorie des blocs sémantiques et théorie argumentative de la polyphonie, Verbum, tome XXXVIII, n°1-2, 2016, 53-67. [article]